L’hôtellerie suisse entre fausse croissance et vraie stagnation

Des lits chauds, des lits froids, des mauvais lits: dans les derniers mois, la crise de l’hôtellerie suisse est devenue visible. Et pas seulement parce que les bâtiments se déglinguent. Au niveau de la taille des hôtels et du marketing, il y a aussi quelque chose qui cloche. «Au plan international, on estime généralement qu’un hôtel est rentable à partir de 100 chambres», explique l’expert. Or en 1992, la moyenne suisse était à 42 lits par établissement. En 2009, elle est montée à 50 lits, avec grosso modo deux lits par chambre… on est encore loin du compte.

Lire l’article complet www.swissinfo.ch

Publicités

Étiquettes :

Trackbacks / Pingbacks

  1. L’hôtellerie suisse entre fausse cr... - mai 14, 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :